Vous êtes ici : Langue FRInternational

  • International,

La faculté des sciences et technologie développe ses partenariats en Argentine

Publié le 29 novembre 2018

Une délégation de la faculté des sciences et technologie, composée de Jacques Moscovici, doyen, et de Maxence Boutet, en charge des relations internationales, s’est rendue en Argentine du 19 au 23 novembre afin d’initier des coopérations avec des universités du pays.

université UBA
université UBA
Date(s)

le 29 novembre 2018

Grâce au financement obtenu d’un cadre de l’appel à projets lancé au niveau de l’UPEC et visant à développer des coopérations avec des pays considérés comme étant stratégiques, les deux représentants de la faculté des sciences et technologie ont pu effectuer cette mission en compagnie de Laurent Thévenet, vice-président aux relations internationales de l’UPEC, de Laurent Gadessaud, directeur de l’IUT Créteil-Vitry, Damien Destouches, maître de conférences à l’IUT CV et chercheur à l'Institut Mondor de Recherche médicale et d’Emmanuel Duguet, professeur en économie à la faculté de sciences économiques et de gestion.
Les liens existants en recherche entre des enseignants-chercheurs de la FST et leurs homologues argentins ont permis aux rencontres tenues dans les universités argentines d’être fructueuses et de déboucher à la signature d’accords de coopération permettant d’encadrer les mobilités étudiantes et enseignantes.
 

Université de Buenos Aires (UBA)

La délégation a été reçue au plus haut niveau par Juan Carlos Reboreda, doyen de la faculté des sciences exactes et naturelles de l’UBA ainsi que par les directeurs départementaux de chimie, biologie et de physique de l’UBA afin d’évoquer les différentes possibilités de coopération entre nos deux établissements.
À l’issue de cette coopération, il a été convenu de signer un accord cadre ainsi qu’une convention d’application spécifique permettant des échanges réciproques d’étudiants et d’enseignants entre la faculté des sciences exactes et naturelles de l’UBA et la FST. Tous les champs disciplinaires communs entre ces deux facultés seront concernés par ces accords, à savoir la biologie, la chimie, la physique, les mathématiques et l’informatique.


Université de la Défense Nationale

Introduite par Juan Cuesta, enseignant-chercheur d’origine argentine au LISA (Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques), auprès de l’Université de la Défense Nationale, cette même délégation a rencontré Coronel Marcos Horacio Mansilla, directeur de la prestigieuse Ecole Supérieure Technique, équivalent argentin de l’École Polytechnique. Des accords permettant aux étudiants inscrits en Sciences pour l’ingénieur à la FST pourront partir étudier en échange ou effectuer un stage au sein de l’un des laboratoires de cette école d’ingénieurs.


Université Nationale de Tucuman

Les représentants de l’UPEC se sont ensuite rendus à l’Université Nationale de Tucuman, située au nord du pays, non loin de la Cordillère des Andes. La force et la diversité des coopérations existant depuis de nombreuses années (cotutelles de thèses, postdoctorats, mise en œuvre d’un projet ECOS SUD) entre Dulce Papy, directrice du CRRET (Croissance, Réparation et Régénération Tissulaires) et Rosana Chehin de la faculté des sciences exactes et technologiques leur ont permis d’être accueillis avec faste au sein de l'établissement. Jose Ramon Garcia, recteur de l’Université, a formellement émis le souhait de collaborer avec l’UPEC lors d’une première entrevue.
S’est tenue ensuite une seconde entrevue, animée par Miguel Cabrera, doyen de la faculté des sciences exactes et technologiques en compagnie d’une vingtaine d’enseignants-chercheurs et de responsables pédagogiques des divers champs disciplinaires (biologie, chimie, sciences pour l'ingénieur, informatique, mathématiques) lors de laquelle ont été présentés la FST et ses domaines d’expertise.
Des accords de partenariat vont également être signés avec cette université.


Université du Cuyo, Mendoza

Un accord cadre ayant été signé au plus haut niveau institutionnel entre l’Université du Cuyo et l’UPEC en 2018, la délégation a également rencontré les partenaires scientifiques de cette université afin de préciser plus en détails les modalités des futures coopérations.
Ainsi, lors d’une première rencontre organisée par Maria-Teresa Damiani, chercheure en biochimie à la faculté de médecine de l’Université du Cuyo, elle a pu a échanger avec les coordinateurs scientifiques des départements de biologie, de physique et de chimie de cette université afin de déterminer les pistes de collaboration susceptibles d’être intéressantes pour nos deux institutions.
Ensuite, une réunion avec Sandra Casabene, secrétaire générale pour les relations internationales de l’Université du Cuyo et Hugo Martinez, directeur du Centre franco-argentin de l’Université du Cuyo, a eu lieu et lors de laquelle le cadre institutionnel des futures coopérations a été précisé. Des conventions spécifiques avec la faculté des sciences exactes et naturelles et la faculté de médecine vont être signées prochainement.
À noter que l’antenne du centre franco-argentin au sein de l’Université du Cuyo apporte la garantie que les coopérations scientifiques seront fluides et soutenues au niveau institutionnel.